Le développement du crowdfunding immobilier

Rédigé par 123-promoteur - - Aucun commentaire

L’évolution qu’a connue l’activité économique mondiale à travers les plateformes numériques a été à l’origine d’une véritable émulation de l’investissement collectif : des idées se rencontrent, des projets se tissent et des moyens financiers sont simplement collectés auprès d’investisseurs privés pour les accompagner.

Qu’est-ce que le crowdfunding ? En quoi est-il associé à l’immobilier ? Quel est son évolution en Europe et notamment en France ?

Voilà les thématiques qui seront succinctement développées tout au long de cet article.

Ce que c’est que le crowdfunding immobilier ?

Le crowdfunding est un terme anglais qui fait référence à un mode de financement participatif de projet. Essentiellement construit à partir du numérique, il s’agissait à l’origine d’un ensemble de techniques et de méthodes développées à partir des réseaux sociaux et autres plateformes d’échanges afin de lever des fonds pour la réalisation des projets culturels.

Aujourd’hui, le concept s’est imposé dans tous les secteurs d’activité comme une véritable alternative au financement par intermédiation bancaire.

Ainsi, Le crowdfunding immobilier consiste tout simplement à lever des fonds pour la promouvoir un projet immobilier : lequel projet peut concerner aussi bien un investissement locatif que la rénovation d’un appartement.

Quel est le montant du chèque moyen d’un crowdfunding immobilier ?

L’augmentation du nombre d’investisseurs et de plateformes, le montant règlementaire des levées de fond ou le nombre de projets réalisés par financement participatif sont autant d’indicateurs du développement du crowdfunding immobilier en Europe.

En France par exemple, une étude menée par des analystes financiers sur la collecte des fonds à travers les plateformes de crowdfunding indiquaient que 330966 participants avaient contribué à 11330 projets. La contribution moyenne pour les dons étant de 64 euros, celle des prêts de 1449 euros et les investissements en capital de 3769 euros.

Les résultats de l’étude ont été les suivants :

En 2011 :

- 48 millions d’euros de fonds levés sous formes de prêts.

- 20millions d’euros de fonds levés sous forme de dons.

- 10millions d’euros de fonds levés sous forme d’investissement capital

En 2014 :

88,40 millions d’euros de fonds levés sous fonds de prêts.

38,20 millions d’euros de fonds levés sous forme de dons.

25 millions d’euros de fonds levés sous forme d’investissement en capital.

Vers une règlementation du marché du financement participatif

Du fait de l’évolution impressionnante du concept de financement participatif et à l’influence des acteurs qui s’y prêtent, des mesures d’encadrement règlementaire ont été développées par les pouvoirs publics français.

Ainsi, au regard de l’intensité de leurs activités, les plateformes de crowdfunding sont tenues de disposer d’un agrément d’établissement de crédit auprès de l’ACPR.

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot umhadc ?